Résumé de l’Intervention au colloque du CDH14-18 de Robert Serre

La Drôme, terre de rétention : les camps des Alsaciens puis de romanichels à Crest

En 1914, les habitants de l’Alsace allemande, capturés pour éviter leur incorporation dans les rangs ennemis, sont internés dans les zones arrières. Un groupe de 343 hommes arrive à Crest le 7 décembre et est installé dans l’usine désaffectée du maire et dans le couvent des capucins. Sept mois après, ces hommes sont remplacés dans le couvent par d’autres Alsaciens, des familles de nomades qui subissent un internement strict, sous bonne garde, avec une discipline sévère et de dures sanctions. Ces « romanichels » de mauvaise réputation, hébergés dans des conditions critiquables, mal chauffés, ne parlent pas français et provoquent évidement de vives réactions dans les milieux les plus conservateurs de la ville, attisées par l’hebdomadaire catholique local. Ces romanichels vont cependant rester dans le couvent jusqu’en juillet 1919.

Les photographies sont là, le texte final sera dans les actes du colloque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.