Résumé de l’Intervention au colloque du CDH14-18 de Christian Rey

La grande guerre vue par un poète paysan, Adrien Gilloin

Propriétaire-agriculteur, maire de la commune de Molières-Glandaz pendant près de cinquante ans, Adrien Gilloin, obsédé par « la beauté de la nature, la noblesse des travaux quotidiens et les agréments du pays diois », avait publié plusieurs recueils de poésie lorsqu’éclata la Grande Guerre. A partir d’août 1914 et jusqu’à la fin du conflit, il va consigner quotidiennement ses impressions, ses interrogations et ses espoirs qui seront publiés en 1924 sous le titre Jours de guerre. En cette année du centenaire, les 159 pages de son recueil apportent un éclairage particulier sur la façon dont les habitants du Diois ont vécu cette tragique période de notre histoire.

Les photographies sont là, le texte final sera dans les actes du colloque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.