Résumé de l’Intervention au colloque du CDH14-18 de Bernard Delpal

Union sacrée, guerre et laïcité

En 1925, l’écrivain Jacques Rivière risque l’hypothèse suivante : « Toute guerre est une guerre de religion. Et en effet, qui ne serait prêt à se faire tuer plutôt que d’accepter de voir désormais le bien et le mal, le beau et le laid, là où le voient nos ennemis ? ». C’est à partir de cette hypothèse que sont interrogés dans la Drôme les rapports entre le religieux, le patriotisme et la guerre.

Les photographies sont là, le texte final sera dans les actes du colloque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.