DROME – Hôpitaux Militaires (1914-1918)

Un livre à acheter ou à faire acheter et surtout à consulter en ce qui concerne les hôpitaux militaires dans la Drôme :

Allan – Allex – Bourg-de-Péage – Buis-les-Baronnies – Chabeuil – Châteauneuf-du-Rhône – Chatuzange – Cliousclat – Crest – Die – Dieulefit – Etoile – Grane – Grignan – Lens-Lestang – Livron – Loriol – Luc-en-Diois – Marsanne – Mirabel-et-Blacons – Montéléger – Monteiller – Montélimar – Montjoyer Aiguebelle – Nyons – Pierrelatte – Pont-de-Barret – Romans – Saillans – Saint-Donat – Saint-Paul-Trois-Châteaux – Saint-Sorlin – Saint-Vallier – Tain – Taulignan – Valence.

Chaque commune étudiée comprend une notice hospitalière (localisation géographique – dates d’ouverture et de fermeture – nombre de lits) et un indice HOPMIL, auxquels s’ajoutent, suivant les formations, des notes historiques, un descriptif de marques postales sanitaires connues, des illustrations : photographies, cartes postales et/ou marques sanitaires.

Les Hopitaux militaires en Drôme
Les Hôpitaux militaires en Drôme

le lien pour acheter l’ouvrage est ici : http://www.ysec.fr/a-paraitre/les-hopitaux-militaires-iv

Nous reprenons ci dessous la biographie des auteurs :

Major du service de santé de l’armée de terre, François Olier se passionne depuis près de trente années pour l’Histoire du service de santé militaire français durant la Première guerre mondiale. Ancien adjoint au conservateur du musée du service de santé des armées au Val-de-Grâce à Paris il a publié de nombreux articles spécialisés et collaboré à des ouvrages sur ce thème, parmi  les plus récents :  Les Hôpitaux dans la Guerre, ONAC, Cherche-Midi, 2008 ; La radiologie belge monte au front, Bruxelles, 2011 ; Les Hôpitaux Militaires. Trois siècles au soutien des forces et de l’expansion coloniale, ECPAD, 2012 ; Radiology in a Trench Coat, Bruxelles, 2012.

Jean-Luc Quénec’hdu est ingénieur chimiste de formation et cht’imi d’adoption. Il travaille aujourd’hui dans un cabinet conseil américain spécialisé en prévention des risques industriels. En dehors de cet aspect professionnel c’est un collectionneur marcophile passionné d’histoire postale. En parallèle de collections sur les cachets russes et des Indes néerlandaises il a développé depuis dix ans une collection de cartes postales et de cachets des hôpitaux militaires de la Grande Guerre dont il présente les plus belles pièces dans cet ouvrage.

A très bientôt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.