Valentine Compagnie est en tournée avec Qui donc maintenant me dira je t’aime?

Qui donc maintenant me dira je t’aime?
Les femmes dans la guerre de 1914-1918

20 nouvelles représentations
octobre et novembre 2018

http://valentinecompagnie.fr/en-tournee/qui-donc-maintenant-me-dira-je-t-aime-14-18-les-femmes-dans-la-guerre

20 octobre : Egliseneuve près Billom (63) à 20h30, Centre culturel Jacques Brun
28 octobre : Saint Paul Trois Châteaux à 17h, Salle Georges Fontaine
2 novembre : Bourdeaux à 20h30, Salle des Fêtes
3 novembre : Chabeuil à 20h30, Centre Culturel
4 novembre : Châteauneuf sur Isère à 18h, Salle des fêtes
6 novembre : Romans à 20h  (+ 3 séances collégiens les 5 et 6), Salle Jean Vilar
9 novembre : Le Pontet (84) à 20h30, Château de Fargues
10 novembre : Ancône à 20h30, Salle Claude Allain
11 novembre : Livron à 16h, Salle Simone Signoret
13 novembre : Laurac en Vivarais à 20h30, Salle de la Blache
17 novembre : Gordes (84) à 20h30, Salle des Fêtes
18 novembre : Bourg de Péage à 14h30, Centre Culturel Jean Cocteau
23 novembre : Bons en Chablais (74) à 21h, Salle des fêtes de Ballaison (74 140)
25 novembre : Targon (33) à 16h00, Espace René Lazare
30 novembre : Chamonix (74) 2 séances collégiens, Auditorium

Entre drame et comédie, les dialogues font revivre les personnages présents dans les villes et villages pendant que les hommes étaient sur le front de la guerre : étudiantes, cultivatrices, institutrice, ouvrières, curé, écoliers, préfet, maires, etc. A travers leurs échanges, on suit les évènements de 14-18, année après année.
Les textes proviennent directement d’archives. Interprétés avec distance et humanité, ils révèlent comment les femmes ont assumé l’absence des hommes. Comment elles ont pris conscience de leurs capacités et comment la politique vint à elles, jusqu’au refus total de la guerre. Une véritable révolution des esprits, qui ne fit pas l’unanimité…
La mise en scène, très contemporaine, fait appel à la musique et la chanson interprétées en direct, et à une vidéo scénographie surprenante.
Elle met en lumière des enjeux et valeurs qui font sens aujourd’hui : rassemblement pour la paix et la démocratie, solidarité, rôle du souvenir. L’intemporalité est saisissante.

Durée du spectacle : 1 h.

Paroles de spectateurs
« C’est fort, vivant, surprenant ». « Une façon très originale d’aborder notre histoire ».
« Bien loin des clichés sur la guerre ! »
.
 » Bravo pour la justesse du ton. C’est toujours élégant, vous avez réussi à éviter le pathos. C’est pourtant très émouvant ».
» La musique électrique, excellent, les textes en spoken word j’adore. Ça rapproche cette époque de la nôtre, terriblement. On peut pas s’empêcher de penser aux guerres actuelles.  »
« Excellent spectacle. Beaucoup d’émotion, beau témoignage touchant sur le rôle des femmes. »
« Ce soir j’ai compris des choses sur ma famille. »
« Une performance de la comédienne, d’ailleurs aussi excellente chanteuse, elle est très engagée. »
« Plein de surprises, notamment les images, c’est magique. On a adoré aussi la musique. »

EQUIPE DE RÉALISATION
Préparation des archives, dramaturgie,scénographie : Anne Massé
Mise en scène, direction artistique, jeu : Philippe Guyomard
Composition et interprétation musicale : Pascal Charroin
Jeu et chant : Maud Vandenbergue
Création costumes : Clotilde Laude
Vidéo scénographie : Marcelo Valente et Pierre Aterianus
Création graphique : Vanessa Paris

PARTENAIRES
Archives du Département de la Drôme
Archives du Département de l’Ardèche
Valence Romans Agglomération – service Art et Histoire
Département de la Drôme
Région Auvergne Rhône Alpes
DRAC Rhône Alpes
SPEDIDAM
ADAMI