Résumé de l’Intervention au colloque du CDH14-18 de Françoise Kern

Les infirmières de la Grande Guerre : entre images familières et destins oubliés

Les « anges blancs », femmes les plus louangées de l’époque, vont jouer un rôle essentiel dans l’accompagnement et dans la « reconstruction » du blessé. Qui sont ces infirmières de l’arrière ? Quelle est leur formation et en quoi consiste leur travail ? Quels rapports tissent-elles au sein des hôpitaux avec les soldats, les médecins, les infirmiers ?

C’est à ces questions que Françoise Kern a apporté des réponses.

Les photographies sont là, le texte final sera dans les actes du colloque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.